Pourquoi j’utilise Google Photos ?

Et oui, on va encore parler de Google. Après vous avoir parlé de mon utilisation de Gmail, j’ai eu envie de vous parler de mon utilisation de Google Photos.

Je vous pose le contexte car il y a plusieurs facteurs qui m’ont poussé à repasser toutes mes photos dans Google Photos (et vu le temps que ça demande, je devais être motivé pour ça). Le premier élément déclencheur a été mon meilleur ami. Je suis le parrain de son fils et il a mis en place un album Google Photos partagés pour m’envoyer facilement des photos de mon filleul.

Ce moyen de partage est super simple à mettre en place et hyper pratique au quotidien car il ajoute simplement les photos qu’il prend avec son smartphone (sous Android) et je reçois une notification à chaque nouvel ajout. C’était tellement simple que j’ai eu envie de faire pareil (il est le parrain de ma fille).

En bon fanboy qui se respecte, j’ai ouvert Photos, j’ai sélectionné des images de ma fille, j’ai créé un album et puis je l’ai partagé. Enfin, j’ai essayé ! C’est très simple de partager un album Photos via iCloud entre deux appareils Apple mais dès qu’on sort de l’écosystème, c’est une autre paires de manches.

Donc j’ai créé un album partagé sur Google Photos et j’y ai ajouté les photos de ma fille. Ensuite, j’ai partagé cette album avec mon meilleur ami mais aussi avec ma famille et ma belle-famille. Au début, j’ai importé spécifiquement les photos que je voulais partager mais très rapidement, j’ai activé l’importation automatique en disant que ça pouvait servir de backup de ma photothèque iCloud.

Petit à petit (ça prend vraiment du temps), ma bibliothèque photos s’est retrouvée sur Google Photos (pour la seconde fois) et j’ai commencé à recevoir des notifications “revivre cette journée”. Le principe est le même que sur Day One, tous les jours vous pouvez visualiser les photos prisent à la même date les années précédentes.

Je me suis mis également à créer des albums sur Google Photos (quitte à avoir un backup photos, autant qu’il soit organisé). Du coup, je passais beaucoup de temps à utiliser Google Photos et j’ai choisi de n’utiliser que Google Photos. Pour le moment, je n’ai pas vraiment de regret.

Bon après, même si Google Photos a beaucoup de points positifs, il a, pour moi, un énorme défaut : “il lui faut une connexion internet constante”. Alors, on vit dans une époque où la 4G coûte de moins en moins cher mais la couverture réseau est loin d’être optimale donc ça peut poser quelques soucis.

Points positifs

  • partage de photos facile
  • enregistrement de photos partagées facile
  • gratuit
  • illimité
  • toutes plateformes + version web
  • souvenir ! (on revoit des journées passées)

Points négatifs

  • Nécessite une connection internet obligatoire

Avant de clôturer, j’ajoute une dernière fonctionnalité que j’adore dans les albums partagés Google Photos : on peut ajouter à sa propre bibliothèque Google Photos, les photos qui sont dans un album partagé. Et j’adore cette fonctionnalité.

Tout comme sur Gmail, j’ai, finalement, choisi l’utilisation par rapport à l’application. Et c’est comme ça que j’ai remplacé Photos par Google Photos.  Et comme pour Gmail : “je ne vais pas vous mentir, ce n’est pas facile tous les jours. Certains matins, je me lève et je regrette d’avoir abandonné une solution native (il faut vraiment que j’en parle à ma psy) mais le confort d’utilisation me motive à ne pas faire machine arrière !”

Enfin pour l’instant 🙂

Posted by thibaudd

Je blogue sur ici même et j'écris pour @rewopit et @phototrend// #iOS📱user #AppleWatch⌚️fan #streetcaster 🎤& fan of @dallasmavs 🏀