AirPods le bilan après 6 mois

Ça va faire bientôt 6 mois que j’utilise mes AirPods, il était temps de faire le bilan de ces écouteurs Bluetooth un peu spéciaux créé par Apple.

La première fois que j’ai vu les AirPods, je ne n’ai pas du tout été convaincu par ces derniers. Des écouteurs Bluetooth à 180€ qui ressemble à des EarPods dont on aurait coupé les fils, ça ne donnait pas vraiment envie (pour moi en tout cas).

Mais j’ai revu ma copie depuis et je dois admettre que je suis super fan de mes AirPods que j’utilise quotidiennement.

Je n’ai pas l’intention de vous faire un test des AirPods, on a déjà tout lu à ce sujet sur le web. Si jamais, vous cherchez un test complet, je vous conseille ceux-ci :

Je vais plutôt vous livrer mes impressions sur ces AirPods et leur usage au quotidien.

AirPods un bilan après 6 mois

On va couper court à une rumeur persistante sur les AirPods : Oui, on a l’air con en les portants ! Faut admettre que ce n’est pas le design le plus élégants à porter au jour le jour mais au final ce n’est pas vraiment un souci pour deux raisons :

  • Tout est une question de goûts
  • On les oublie quand on les porte

Voilà, j’ai éliminé le « seul point négatif » pour moi de ces AirPods.

Je me suis offert les AirPods pour mon anniversaire, le 20 juin dernier. Je dois être honnête avec vous, ça n’a pas été l’amour fou au début entre eux et moi.

J’avais mes habitudes avec d’autres écouteurs principalement filaires à la maison et j’ai eu du mal à donner une place aux AirPods. Mais ça a bien changé depuis, car je les ai utilisés, je les ai intégrés à mon quotidien et je suis hyper satisfait.

L’utilisation est hyper simple au quotidien. Ils sont toujours disponibles dans mon sac et prêt à l’emploi. Il suffit d’ouvrir le boitier et ils sont connectés à mon iPhone, c’est hyper fluide comme usage.

Le fait d’être totalement sans-fil est super cool, car quand je suis au boulot, je n’utilise qu’un des deux écouteurs. Il me sert de main libre et je peux écouter mes podcasts tout en gardant une oreille libre pour mes collègues de bureau.

Niveau encombrement, j’en ai parlé plus mais le format est agréable et simple à transporter. Ça ne prend pas de place, ça se recharge comme mon iPhone. Bref, ça s’intègre parfaitement à mon écosystème Apple 🙂

Vous l’aurez compris, il m’aura fallu un peu de temps pour m’adapter aux AirPods mais depuis, je suis totalement conquis par ces écouteurs Bluetooth que je conseille (malgré un prix qui peut « faire peur »).

5 blogs à suivre – ep5

Aujourd’hui, je vous présente 5 blogs que je lis à chaque nouvel article. Cette série a pour but de partager avec vous mes blogs préférés.

Pour ce cinquième article, je commence par deux blogs anglophones. On enchaine ensuite, par 3 blogueurs orientés tech (encore).

Toys And Tool

Toys and Tool est un site anglophone créé par Shawn Blanc (qu’on retrouve également derrière The Sweet Setup) où il partage ses jouets et ses outils quasi quotidiennement. Je suis ce site, car je suis plutôt fan de ses tests.

[button-small icon= »fa-rss-square » color= »green » url= »http://toolsandtoys.net/ » label= »son blog »]

Peter Fields

Fan de tech, de gadget et des lunettes Sungods, Peter partage ses passions sur son blog dans la langue de Shakespeare.

[button-small icon= »fa-rss-square » color= »green » url= »https://peterfields.me » label= »son blog »]

Cloriou.fr

Cédric est informaticien (un vrai de vrai). Même si de temps en temps, il dérape en parlant de Windows :d son blog est agréable à lire. Il aime la tech, la domotique, Windows Server et les voitures. Il parle de tout ça sur son blog.

[button-small icon= »fa-rss-square » color= »green » url= »http://cloriou.fr » label= »son blog »]

Hatom

Hatom est ingénieur de formation et il a fui la capitale pour les briques roses de Toulouse. Il aime tester des produits et donner son avis sur la tech.

[button-small icon= »fa-rss-square » color= »green » url= »https://hatom.io » label= »son blog »]

Paingout

Difficile de définir Paingout ! Il est assez éclectique et sur son blog, on trouve des filles nues, des articles qui parlent de tech, de photo, de lui, de cinéma, etc. J’aime son style assez piquant et sa passion des produits Apple.

[button-small icon= »fa-rss-square » color= »green » url= »http://www.pingoo.com » label= »son blog »]

5 trucs pour trouver le temps d’écrire

Quand on devient parent, on se rend compte que 24 heures ça passe bien trop vite. Je vous livre 5 trucs pour trouver du temps pour écrire.

Depuis 6 mois, j’ai intégré la #teampapa. Autant vous dire que mon temps libre à drastiquement diminué depuis le 20 mars 2017. Ce n’est pas pour autant que j’ai arrêté d’écrire dans Day One, sur mon blog ou sur TechArea.

Bien évidemment, j’ai du m’adapter à mes nouveaux horaires. Je pense y être arrivé, j’avais donc envie de partager ça avec vous.

Planifier son temps

Ce n’est pas un secret pour trouver du temps libre, il faut organiser son agenda. Et c’est ce qu’on a fait avec ma femme. Via iCloud, on partage 5 calendriers :

  • Son agenda privé (ses évènements privés)
  • Son agenda pro (ses évènements pro)
  • Mon agenda privé (mes évènements privés)
  • Mon agenda pro (mes évènements pro)
  • Notre agenda (les évènements où nous allons à 3)
  • L’agenda de notre fille (les évènements de ma fille, la crèche principalement)

De cette manière, notre agenda est hyper structuré et via les couleurs (chaque agenda ayant sa propre couleur), je peux immédiatement voir les plages libres dans mon agenda.

Et dès que j’ai une plage horaire libre, où je suis tout seul à la maison, je bloque du temps de rédaction. J’attends d’être seul à la maison car quand ma femme est là, je passe du temps avec elle (avec nos boulots, ce n’est pas toujours évident).

Optimiser son workflow

Comme mes plages de rédaction sont plutôt courtes, j’essaie de les optimiser un maximum pour profiter de mon flow rédactionnel. Quand j’ai l’inspiration, j’essaie d’en profiter un maximum et je rédige en me concentrant sur les idées (je ne me préoccupe pas de la mise en page, de l’orthographe, etc.).

Cela me permet d’écrire de grosse quantité de texte en moins de temps. Pour la mise en page, l’insertion des liens, la relecture, etc. Je n’ai pas forcément besoin de 100% de mon cerveau donc je peux le faire à d’autres moments.

Se lever plus tôt (donc se coucher plus tôt)

J’ai pris la décision de me lever 30 minutes plus tôt tous les jours (peu importe l’heure à laquelle je me couche où le nombre d’heure que je dors) comme ça, je peux mettre de l’ordre dans mes idées d’article et rédiger mon journal quotidien dès le matin.

Ça me permet de me libérer du temps de repos le soir. Quand je rentre de ma journée de boulot, je m’occupe de ma famille. C’est le temps pour jouer avec ma fille, lui donner son bain, son biberon, la mettre au lit, etc. Quand tout est fini, il est généralement 20h et mon cerveau est HS 🙂 Donc c’est là que je regarde mon épisode de série.

Prioriser son temps

Quand on a beaucoup de temps libre, on en fait ce qu’on en veut. Exemple, j’avais pris l’habitude de regarder un épisode de série sur mon temps de midi. Et bien, fini ça ! Je profite de cette heure (où mon cerveau fonctionne encore bien) pour rédiger.

Prioriser son temps, cela signifie qu’il faut aussi faire des choix. Par exemple, entre les temps de rédaction, les temps en famille, le boulot et notre vie sociale, je n’ai plus le temps de faire des photos (d’ailleurs j’ai vendu tous mon matos, faudra que j’en parle sur le blog).

La fin de la procrastination

Fini de contempler le temps qui passe (sauf en vacances). Le moindre quart d’heure de livre, j’ouvre Notes et j’avance sur mes textes en cours où j’ouvre Day One et je remplis mon journal.

Je profite aussi des insomnies de ma fille pour avancer sur mon bouquin par exemple. Il y a quelques jours, elle avait décidé de faire une petite grève du sommeil entre 3h du matin et 6h du matin. Et bien j’ai profité de ces heures-là pour avancer sur mes différents textes en cours.

Bref, rien de sorcier dans les conseils que je vous donne 🙂 On pourrait résumer ça en deux mots : organisation et planification. Avec ça, on peut optimiser son planning et se dégager du temps pour écrire (ou pour lire, faire du sport, peindre, dessiner, faire des mandalas, etc.).